Infothèque

Online bestellen


Documents EN 1090

Base solide pour votre Manuel de qualité EN 1090

Tools paramètres de soudage

La réglette de soudeur

Métallerie

Média professionnel pour l'industrie du métal

Publicaties


  • Faire passer les qualifications de soudeur devient un jeu d'enfant

    La norme EN ISO 9606-1 pour la qualification des soudeurs pour l'acier a entretemps été adoptée il y a déjà un certain temps. Tous les Etats membres d'Europe étaient obligés d'introduire cette norme avant la fin avril 2014. Chacun était toutefois libre de conserver parallèlement à l'EN ISO 9606-1 l'ancienne norme pour la qualification des soudeurs pour l'acier, l'EN 287-1, jusqu'en octobre 2015 au plus tard. En Belgique, la norme EN ISO 9606-1 a été introduite dès décembre 2013, et la norme EN 287-1 a en même temps été abrogée afin d'indiquer clairement que les soudeurs étaient idéalement qualifiés conformément à la nouvelle norme.

  • Soudage MIAB soudage à l'arc tournant

    Le soudage MIAB (Magnetically Impelled Arc Butt Welding ou soudage en bout à l'arc tournant) est un procédé de soudage à la forge soudant toute la section d'un seul mouvement. Il est surtout utilisé dans l'industrie automobile européenne pour l'assemblage de profilés tubulaires en acier à fine paroi circulaires et non circulaires. Ce procédé de soudage exécuté automatiquement est très intéressant, grâce au temps de cycle court et à la qualité très reproductible. Cet article donne une vue globale du principe de fonctionnement et des applications possibles.

  • Recherche sur les techniques d'assemblage pour metal et composites

    Le besoin de nouveaux composants mixtes métal-composite pour l'industrie automobile implique des défis de taille au niveau des assemblages entre différents types de matériaux. Tel était le moteur du projet de recherche MetalMorphosis, qui a été mené pendant 2,5 ans à l'IBS, en collaboration avec huit partenaires européens. Le 24 février 2016, les résultats de la recherche ont été présentés à un public international, composé d'entreprises issues de différents secteurs, de centres de recherche et d'universités. Le développement de trois pièces de démonstration, à savoir une pédale de frein, un amortisseur et un pare-chocs de voiture, a également été commenté afin de valider ainsi les connaissances acquises au niveau industriel.

  • Impulsion électromagnétique pour composants mixtes metal-composite

    Le besoin de nouveaux composants mixtes métal-composite pour l'industrie automobile implique des défis de taille au niveau des assemblages entre différents types de matériaux. Tel est le moteur du projet de recherche MetalMorphosis, actuellement en cours à l'IBS en collaboration avec huit partenaires européens. Cet article expose d'abord brièvement l'objectif du projet de recherche MetalMorphosis. Il s'attardera ensuite sur les concepts d'assemblage développés et sur la recherche sur les assemblages de tubes et de tôles mixtes métal-composite via la technologie d'impulsion électromagnétique. Il se penchera, enfin, sur le développement de deux pièces de démonstration, à savoir une pédale de frein et un amortisseur, afin de valider les connaissances acquises au niveau industriel.

  • Nouvelle technique pour le soudage par points d'alu

    Une technique de soudage par points innovante est apparue sur le marché : le soudage par points par friction. Ici, l'assemblage est réalisé via la chaleur de friction. Cette technique de soudage est idéale pour le soudage d'aluminium et offre une solution face aux difficultés auxquelles le soudage par points par résistance de ces matériaux est confronté, comme l'usure de l'électrode et la tenue d'outil. Ce processus a aussi un domaine d'application très vaste, comme par ex. pour le soudage d'alliages d'aluminium à résistance accrue avancés, qui ne peuvent pas être soudés avec les techniques de soudage conventionnelles. Il est également possible d'assembler correctement des matériaux dissemblables comme par ex. de l'aluminium
    et de l'acier, des alliages d'aluminium revêtus ou des matériaux d'épaisseur différente. Ces nouvelles possibilités, notamment la combinaison de matériaux légers avec des aciers classiques, permettront de réaliser des produits plus légers, plus performants, ou avec une intégration accrue de fonctionnalités, et donc une plus grande valeur ajoutée.

  • Production efficace via des gabarits adaptés

    Le soudage reste un élément crucial de nombreux processus de production et constitue une industrie très spécialisée. Au fil des ans, de nombreuses améliorations ont été apportées pour la production d'assemblages soudés de qualité. De nouvelles technologies ont fourni aux fabricants de nouveaux instruments, comme des machines à souder semi-automatiques et automatiques. Cela a amélioré le contrôle du processus de soudage. Lors du soudage d'acier, d'aluminium et d'acier inoxydable, on utilise généralement des gabarits de soudage. Les gabarits de soudage sont utilisés pour pouvoir bien positionner les différents éléments et garantir les mesures après le soudage. Des gabarits de soudage de qualité sont indispensables dans le processus de production du soudage et du soudage robotisé pour un résultat géométrique optimal.

  • Le monde des activites de soudage est en pleine evolution !

    Alors que la coordination de soudage était, il y a encore un ou deux ans, réservée aux grandes entreprises où lorsque la fabrication d’éléments a un risque critique élevé tel que le domaine pétrochimique, de l’aviation ou des cuves sous pression, les PME sont maintenant confrontées à la nécessité d’introduire des systèmes de contrôle de production (CPU) pour la fabrication d’éléments qui semble plus banale : le bâtiment (EN1090), les éléments de matériel ferroviaire (EN 15085), …

  • Technique des repliques, de plus en plus appliquee

    La technique des répliques est de plus en plus connue et appliquée dans l'industrie en raison de son caractère non destructif et de son exécution relativement rapide. Ce premier article explique la technique des répliques et la compare à l'examen métallographique destructif. Les différentes étapes de cette technique sont expliquées afin d'éviter les nombreux malentendus au point de vue pratique. La deuxième partie présentera quelques exemples, afin de montrer des situations dans lesquelles la prise de réplique est favorable ou même nécessaire.

  • Symposium Soudage IBS-NIL_un programme bien etoffe

    Stuurboord Antwerpen ouvrira à nouveau ses portes les 24 et 25 novembre 2015 pour la onzième édition de notre Symposium Soudage Néerlandophone de deux jours. Avec les collègues du Nederlands Instituut voor Lastechniek, l'Institut Belge de
    la Soudure vous invite volontiers à ce symposium.

  • Techniques d'assemblage innovantes pour toles heterogenes

    L'évolution du marché visant à réaliser des constructions ou produits de plus en plus légers et au moins aussi solides se poursuit. Pour de plus en plus de pièces, on passe de l'acier à faible teneur en carbone classique aux nuances d'acier à haute résistance ou aux alliages non-ferreux. L'assemblage de différents matériaux pose toutefois d'énormes défis en raison des propriétés de matériaux fort différentes des parties à assembler. Deux projets de recherche en cours à l'IBS visant à développer des techniques innovantes permettant d'assembler des matériaux hétérogènes.

Une question, remarque ou suggestion ?