Infothèque

Online bestellen


Documents EN 1090

Base solide pour votre Manuel de qualité EN 1090

Tools paramètres de soudage

La réglette de soudeur

Métallerie

Média professionnel pour l'industrie du métal

Publicaties


  • Procédés d'assemblage et formes de joints - généralités

    Cette fiche d'information reprend quelques aspects importants dont il faut tenir compte lors de l'application de la plupart des procédés de soudage sur l'acier inoxydable: les caractéristiques typiques, la préparation des joints, le domaine d'application des procédés de soudage et, très important, la sécurité. Cette fiche constitue donc une base pour les prochaines fiches qui seront spécifiquement consacrées aux procédés et aux métaux d'apport utilisés.

  • Le soudage en tant q'initiateur de fissuration et fragilisation dans l'acier inoxydable

    La partie 3-3 de notre série de fiches d'information traite des problèmes possibLe soudage en tant qu'initiateur de corrosionles non liés à la corrosion lors du soudage d'acier inoxydables, y compris les mesures à prendre.

  • Assemblages aluminium-acier: développements récents

    Cet article donne un aperçu de quelques techniques récentes prometteuses pour assembler de l'aluminium à de l'acier. Il semble, en effet, que de plus en plus d'évolutions dans le soudage permettent de combiner ces matériaux. Les méthodes d'assemblage purement mécaniques ou par collage ne sont pas prises en compte dans cet article.

  • Le soudage en tant qu'initiateur de corrosion : problèmes possibles et remèdes

    Lors du soudage de l'acier inoxydable, des problèmes peuvent apparaître durant ou après le soudage. Les principaux sujets traités dans cet article, appliqués aux aciers inoxydables, sont les différentes formes de corrosion locale accélérée suite au soudage, la fissuration et la fragilisation pouvant être provoquées par le soudage.

  • Types de corrosion dans l'acier inoxydable

    Par corrosion, on entend la disparition indésirable de matériau sous l'influence d'un processus chimique ou électrochimique. Sous certaines conditions, l'acier inoxydable est sensible à la corrosion. Cependant, la résistance à la corrosion de l'acier inoxydable est très grande dans des milieux oxydants parfois très agressifs. Sans l'existence de l'acier inoxydable et en raison du coût élevé d'alternatives équivalentes, il n'y aurait pratiquement pas d'industrie chimique! La grande diversité de corrosion montre cependant que la résistance à la corrosion n'est pas une propriété générale mais une propriété spécifique, c'est à dire que la résistance à une certaine corrosion est valable dans des circonstances déterminées. Par ailleurs, la corrosion est une dénomination commune pour un certain nombre de phénomènes qui seront traités ci-après.

  • Différences dans les groupes principaux d'aciers inoxydables

    Comme la première partie de cette série de fiches le mentionnait, les aciers inoxydables peuvent être classés en quatre (cinq) groupes principaux. Le premier tableau donne une comparaison de dénominations européennes, américaines,
    japonaises, suédoises et d'autres normes. Le deuxième tableau reprend les analyses types des aciers inoxydables les plus courants au sein de chaque groupe. Dans la première partie de cette série, on a traité de la différence entre les principaux groupes. Cette deuxième partie traitera des différences au sein des des trois groupes principaux.

  • Historique et group principaux d'aciers inoxydables

    Cette première partie présentera un historique du développement de ces matériaux, répondra à la question "Pourquoi l'acier inoxydable est-il inoxydable?" et expliquera également la différence entre les principaux groupes.

  • Nouvelle génération d'aciers à 12% CR : VM12

    Actuellement, les aciers martensitiques 9% Cr, comme le E911 et P92, sont utilisés dans des centrales thermiques avec des paramètres de vapeur avancés. Le programme de recherche européen COST 522 avait pour objectif de développer de nouveaux matériaux qui permettaient une température de vapeur plus élevée (jusque 650 °C), ce qui augmente l’efficacité de la centrale et est par conséquent favorable pour l’environnement. Afin de répondre à cette question, Vallourec-Mannesmann a développé un nouvel acier martensitique 12% Cr, appelé VM12, produit en tube et en tuyau avec une résistance au fluage comparable au E911, T/P92 et une meilleure résistance à la corrosion que le X20CrMoV12-1.

  • Soudage par résistance des aciers à haute résistance

    Cet article est un bref résumé du projet de recherche collective sur le soudage par résistance des aciers à haute résistance et des aciers revêtus, projet mené par le Centre de Recherche de l’IBS et l’institut De Nayer en 2004 et en 2005. Cette recherche a été consacrée à la soudabilité de différents aciers à haute résistance récemment développés et à l’influence des revêtements sur aciers sur la soudabilité par résistance.

  • Soudage innovateur des alliages métalliques légers

    Les alliages d’aluminium forment le groupe d’alliages le plus important après les aciers. L’aluminium sera de plus en plus utilisé dans les années à venir (comme d’ailleurs les alliages de magnésium), surtout dans le domaine de l’automobile et du transport. Il est clair que cette tendance est principalement due à la densité plus faible de ces alliages que celle de l’acier. Le soudage des alliages d’aluminium peut poser de graves problèmes au soudeur. Le soudage friction stir ainsi que le soudage hybride au laser peuvent alors offrir une solution.

Une question, remarque ou suggestion ?