Assemblage des matériaux dissemblables

Dernière modification: 
03-10-2019

Les produits du futur auront le bon matériel au bon endroit, mais l’assemblage sera le maillon faible. Pour les fabricants du secteur des transports, de la construction de machines, de produits de consommation et de construction, des produits uniques - en termes de performances, de poids ou de fonctionnalité - ne peuvent être réalisés qu'en associant une conception optimale à une technique de production complète.

 

Pour atteindre cet objectif, l’industrie manufacturière (secteur des transports, construction mécanique, produits de consommation et produits de construction) demande beaucoup de connaissances pratiques concernant les techniques de rivetage, clinchage, collage ou soudage pour relier structurellement différents matériaux. Le groupe cible réel est estimé à environ 1000 entreprises (> 97 % de PME), l'objectif étant d'atteindre les 500 entreprises d'ici la fin du projet VIS.

But du projet

Les produits du futur auront le bon matériel au bon endroit, mais l’assemblage sera le maillon faible. Pour les fabricants du secteur des transports, de la construction de machines, de produits de consommation et de construction, des produits uniques - en termes de performances, de poids ou de fonctionnalité - ne peuvent être réalisés qu'en associant une conception optimale à une technique de production complète. Bien que le groupe cible connaisse bien les techniques d'assemblage traditionnelles pour assembler des matériaux similaires, il ne dispose pas de la confiance et des connaissances nécessaires pour assembler des matériaux non similaires (par exemple, de l'aluminium composite ou de l'acier-plastique). En effet, la mise en œuvre de nouvelles techniques d’assemblage pose des exigences tant au niveau du produit que de la production. Un grand nombre de ces techniques disponibles commercialement ont été développées dans le secteur automobile, mais ne sont guère utilisées en dehors de celui-ci.

Les entreprises du secteur manufacturier sont mises en contact avec les techniques d’assemblage disponibles pour assembler structurellement différents matériaux, par le biais d’un partage des connaissances et d’une sensibilisation, et d'autre part par une approche plus individuelle à travers des visites d'entreprises, des événements de réseautage locaux et des ateliers thématiques.
En utilisant les nouvelles techniques d’assemblage, les entreprises peuvent fournir un produit de meilleure qualité afin de se différencier de la concurrence et de revendiquer une plus grande part de marché. Lier un produit optimal à une technique de production rigoureuse augmente également considérablement les chances de s'ancrer en Belgique et donc de maintenir des emplois (plus de 55 000 employés dans le groupe cible large).