Outils de soudage: QMOS & Qualification de soudeur

Voorbeeld van een gegenereerd lasser certificaat

Afin de garantir la qualité de la soudure, la norme ISO 3834 exige entre autres qu’il y ait une qualification de mode opératoire de soudage (QMOS) et que les soudeurs soient en possession d’un certificat de soudeur valide. A cet effet, deux outils de soudage (en néérlandais) ont été développés à l’IBS pour pouvoir établir en un tour de main ces documents qualité.

Situation

Lorsqu’en tant que fabricant de constructions soudées vous souhaitez mettre un nouveau produit sur le marché, vous devez qualifier pour toutes les soudures un mode opératoire de soudage valide. Cette procédure commence par l’élaboration d’une description provisoire du mode opératoire de soudage (pWPS) par le fabricant, qui montre comment une pièce d’essai doit être soudée. Après le soudage du spécimen standard en présence d’un examinateur ou d’un organisme d’examen, sa qualité sera validée par une institution accréditée. Si après les essais destructifs et non-destructifs la qualité de la pièce soudée est garantie, un rapport d’approbation du mode opératoire de soudage (PQR) est établi. Ce rapport répertorie tous les paramètres (essentiels et non-essentiels) avec les domaines de validité correspondants, est pourvu de données d’essai de soudage enregistrées et contient les résultats des essais effectués. Dans le domaine de validité de la qualification de mode opératoire de soudage (PQR), une description du mode opératoire de soudage (WPS) peut être élaborée pour la réalisation de la soudure dans la production.

Si cette soudure est réalisée manuellement par un soudeur, celui-ci devra être en possession d’un certificat de soudeur valide. La dextérité du soudeur est testée en le laissant souder des spécimens standards. Si après l’essai mécanique la qualité de la soudure est satisfaisante, le soudeur reçoit un certificat personnel.

 

 

 
Partager
Share