Contrôle non destructif

Le contrôle non destructif (CND) est effectué à l’Institut Belge de la Soudure (IBS) dans deux domaines d’application. Tout d’abord, l’objet étudié en cas de dommage sera analysé à l’aide d’une technique spécifique de CND afin de déterminer les imperfections qui s’y trouvent. Après le CND, la recherche peut être limitée à la nature et à la cause de la fissure, et dans ce cas, une analyse supplémentaire des dommages suivra. En outre, les essais non destructifs sont également utilisés pour vérifier la qualité d’une soudure selon les niveaux de qualité valides pour les imperfections.

Analyse de dommages

Avant toute analyse de dommages, le contrôle non destructif de l’objet est primordial. Avant qu’une recherche approfondie de la cause du défaut n’ait lieu, une technique appropriée de contrôle non destructif est utilisée pour identifier l’emplacement et l’ordre de grandeur du défaut.

Contrôle de la qualité d’une soudure

Les imperfections telles que les fissures, les manques de pénétration, les porosités et autres seront évaluées en fonction du niveau de qualité valide tel que décrit dans la norme concernée pour les critères d’acceptation. Pour l’examen visuel par exemple, ces critères d’acceptation sont décrits dans la norme EN ISO 5817. Si l’un des défauts répertoriés ne satisfait pas aux valeurs limites (maximales ou minimales), la soudure analysée sera rejetée.

Applications

  • Analyse ou expertise de dommages,
  • Vérification de la qualité
  • Qualification de la procédure de soudage
  • Qualification du soudeur

Expertise

 
Partager
Share