Rapport annuel 2018

Comme vous pouvez le lire dans ce rapport annuel, l’Institut belge de la Soudure s’est de nouveau engagé dans de nombreuses et diverses activités en 2018, qui portaient en partie sur de nouveaux thèmes, et en partie sur l’approfondissement du travail réalisé précédemment.

  • Dans la rubrique ‘Industrie 4.0’, une attention particulière fut accordée dans le domaine du soudage à l’utilisation de divers procédés de soudage pour la Fabrication additive ainsi qu’aux vastes possibilités de l’automatisation grâce à des robots ou à des cobots de soudage. Il apparaît clairement que de nombreuses entreprises y travaillent et apprécient le soutien de l’IBS quand il s’agit de choix stratégiques et de leur mise en
  • oeuvre. L’IBS a donc investi davantage dans la cellule robotisée de soudage déjà présente, mais aussi dans une nouvelle configuration de cobot de soudage, toutes deux disponibles pour les entreprises.
  • Plusieurs nouveaux projets de recherche furent lancés en 2018, bénéficiant surtout d’un soutien flamand et européen et allant d’une recherche très orientée vers l’application à différentes techniques de post-traitement pour l’acier inoxydable soudé, sans oublier des techniques d’assemblage possibles pour des pièces légères d’avion ou de voiture électrique. En outre, il existe actuellement un projet de recherche qui étudie le processus WAAM en se demandant quels seraient les besoins spécifiques pour l’intégrer dans un atelier de soudure. Naturellement, l’équipe de l’IBS se tient prête à élaborer de nouvelles idées de recherche et à examiner les possibilités offertes par les différents organismes subventionnaires.
  • La diversité des missions industrielles peut se vérifier une nouvelle fois en 2018, comptant ainsi 431 missions individuelles, allant de brèves analyses à des études de faisabilité ou à des analyses de dommages plus approfondies.
  • Pour le service de la formation, 2018 a été une autre année très chargée. Outre les cours IWS et IWE/T, plusieurs formations RWC-B furent également organisées et la formation Test visuel continue de bien marcher. Le besoin de techniciens en soudage bien formés reste important et les entreprises continuent d’investir de manière significative dans leur personnel. L’IBS continue de s’appuyer sur les connaissances et le savoir-faire de ses collaborateurs dont la formation fut de nouveau l’objet d’investissements en 2018. Bien entendu, il est toujours nécessaire de s’assurer que les bonnes connaissances et les connaissances plus pertinentes sont et restent disponibles pour pouvoir faire face aux défis futurs et permettant ainsi aux membres et clients de l’IBS de continuer à apporter leur contribution.

Je tiens également à remercier le personnel, les clients, les membres et le Conseil d’administration de l’IBS pour leur confiance et leur détermination à relever ensemble les défis de demain.

- Peter Verhaeghe, Président IBS -

 
Partager: 
Share